Imprégnation du bois par polyéthylène glycol (PEG)

Une imprégnation de 8 mois

Un bois archéologique gorgé d’eau se déforme la plupart du temps de façon irréversible lorsqu’on effectue un séchage à l’air non contrôlé. Les déformations sont générées à la fois par le retrait de fibres de bois et par l’affaissement cellulaire lorsque le bois est dégradé et a perdu une partie de ses constituants de base comme la cellulose. Dans ce dernier cas, la résistance mécanique des parois cellulaires qui constituent la structure poreuse du bois n’est plus capable de supporter les forces capillaires exercées sur le bois par le départ de l’eau.

La méthode la plus pratiquée pour les traiter les bois gorgés d’eau se décompose en deux opérations successives.

La première consiste à imprégner le bois de polyéthylène glycol (PEG). Cette imprégnation du bois se fait dans une solution aqueuse comprenant 30-35% massique d’une résine consolidante soluble dans l’eau comme le polyéthylène glycol 4000 (PEG 4000) pendant au moins 8 mois à la température ambiante. Pendant cette phase, la résine va progressivement prendre la place de l’eau au cœur du bois.

Une fois l'impregnation réalisé, les éléments de bois vont ressortir du bain de PEG pour subir le deuxième processus : la lyophilisation.

Mais avant de les lyophiliser, les éléments de bois vont être rincés à l'eau et épongés à l'aide d'un papier absorbant.