Le batardeau

L'exécution de fondation dans l'eau nécessite la construction d'un batardeau pour pouvoir construire au sec. Cet ouvrage, parfois provisoire, doit être capable de résister à la pression de l'eau et aux infiltrations pendant la construction.

mono-fig-23.jpgLorsque la profondeur d'eau n'est que de 1 mètre, le batardeau se fait en terre en lui donnant entre 80 et 120 cm d'épaisseur. La terre doit être bien pilonné au fur et à mesure de la pose. Si le batardeau est exposé au courant ou à une plus grande profondeur, il faut construire une enceinte. Sa forme est celle d'une caisse sans fond en charpente, composée de 2 files de pieux parallèles et de planches jointives ou de palplanches, maintenues au sommet par des moises doubles et reliées entre elles par des traversines qui empêchent l'écartement des parois.
L'intérieur de la caisse est dragué de manière à obtenir un bon sol et est ensuite rempli avec de la terre argileuse mélangée à de la paille ou du fumier. L'argile est insoluble dans l'eau et permet de ce fait de former un corroi solide et imperméable lors de son pilonnage.
Le batardeau doit être solide pour résister à la poussée de l'eau et pouvoir servir de chemin de service. Il faut lui donner un peu plus d'épaisseur que celle nécessaire pour contrer le poids de l'eau. Cette épaisseur est souvent égale à la profondeur d'eau.
Selon les problèmes rencontrés, une deuxième voir même une troisième enceinte peuvent être construites.

Coupes de batardeaux usuels. Mesqui, 1986.